À l’étranger

Votre enfant réside à l’étranger?
Dans la plupart des cas, vous conservez votre droit aux allocations familiales.

Vous pouvez percevoir les allocations familiales en Belgique uniquement lorsque vous élevez votre enfant dans un État de l’EEE ou en Suisse. Si votre enfant réside en dehors de l’EEE, vous conservez votre droit aux allocations familiales à certaines conditions:

  • Votre enfant étudie à l’étranger.
    Il y a de nombreuses formes d’enseignement que votre enfant peut suivre à l’étranger, chacune s’accompagnant de conditions spécifiques.
  • Votre enfant séjourne temporairement à l’étranger.
    Vous conservez votre droit aux allocations familiales si votre enfant ne séjourne pas plus de 2 mois par année civile à l’étranger. Si des raisons de santé le justifient, les enfants sont autorisés à séjourner à l’étranger plus longtemps, avec un maximum de 6 mois. Le cas échéant, nous avons besoin simplement d’une déclaration d’un médecin.
  • Votre enfant séjourne à l’étranger pendant les vacances scolaires.
    Vous conservez votre droit aux allocations familiales si votre enfant ne séjourne pas à l’étranger plus de 120 jours de congé scolaire par année.
  • Votre enfant séjourne à l’étranger chez un parent détaché.
    Vous conservez votre droit aux allocations familiales si le parent détaché travaille temporairement à l’étranger pour son employeur établi en Belgique mais reste assujetti à la sécurité sociale belge. Le parent détaché a-t-il la nationalité belge? Si c’est le cas, il a peut-être droit à une allocation de maternité.
  • Votre enfant est élevé dans un pays avec lequel la Belgique a conclu un traité en matière d’allocations familiales.
    À l’heure actuelle, la Belgique a signé un tel traité avec les pays suivants: Algérie, Maroc, Tunisie, Turquie ainsi que les républiques d’ex-Yougoslavie qui ne font pas partie de l’UE. Si votre enfant est élevé dans l’un de ces pays, vous recevez des allocations familiales belges. Les montants diffèrent cependant de ceux versés en Belgique et vous pouvez recevoir des allocations pour 4 enfants maximum.

Dans les autres situations, vous pouvez introduire une demande de dérogation individuelle auprès du ministre des Affaires sociales. Si vous nous contactez, nous nous occuperons de cette demande pour vous.