Soins complémentaires

Votre enfant est atteint d’une affection ou malade de longue durée? Vous pouvez bénéficier d’allocations familiales majorées.

Qui a droit à un supplément?

Les enfants atteints d’une affection ou d’une maladie ont droit à une aide supplémentaire. Les enfants souffrant d’une maladie de longue durée comme un cancer, une affection chronique, etc. ont également droit à un coup de pouce supplémentaire pour rendre leurs soins plus supportables sur le plan financier.

Chaque handicap, affection ou maladie est évalué en fonction de 3 piliers:

1. les conséquences physiques et mentales

2. les conséquences sur la vie quotidienne de l’enfant (mobilité, capacité d’apprentissage, etc.)

3. les conséquences sur la famille (traitement médical, déplacements nécessaires, etc.)

Le médecin du SPF Sécurité sociale attribue à chaque pilier un nombre de points. Votre enfant a droit à un supplément s’il obtient au moins 4 points dans le pilier 1 ou au moins 6 points dans les 3 piliers réunis.

À combien s’élève le supplément?

Le montant dont vous bénéficiez dépend du nombre de points que le médecin du SPF Sécurité sociale vous attribue.

Nombre de points des 3 piliers réunis Nombre de points de 1er pilier Montant
0 – 5 4 ou plus € 80,75
6 – 8 0 – 3 € 107,55
6 – 8 4 ou plus € 414,28
9 – 11 0 – 3 € 250,97
9 – 11 4 ou plus € 414,28
12 – 14 n/a € 414,28
15 – 17 n/a € 471,07
18 – 20 n/a € 504,71
21 ou plus n/a € 538,36

Comment demander le supplément?

Étape 1
Contactez-nous par téléphone, e-mail ou courrier. À votre meilleure convenance.

Étape 2
Nous contactons le SPF Sécurité sociale pour lancer l’enquête.

Étape 3
Le SPF Sécurité sociale examine l’affection ou la maladie de votre enfant et nous informe afin que nous puissions payer le supplément. Selon la décision du SPF Sécurité sociale, nous pouvons également octroyer le supplément avec effet rétroactif.

Un changement dans l’état de santé de votre enfant? Contactez-nous pour demander une révision.

L’accréditation de votre enfant expire? Pas de panique! Le SFP ouvrira automatiquement une enquête pour une nouvelle accréditation. Vous devez en revanche transmettre les formulaires complétés à temps au SPF. S’il les reçoit trop tard, il prendra une décision défavorable. Il nous transmettra les informations correctes et vous informera de votre droit au supplément.

Le supplément continue-t-il d’être versé lorsque votre enfant commence à travailler?

Votre enfant peut travailler sans limitation tout en conservant son droit au supplément jusqu’au 31 août de l’année de ses 18 ans.

Du 1er septembre de l’année de ses 18 ans jusqu’au mois de ses 21 ans, vous continuez de recevoir le supplément à certaines conditions:

  • Votre enfant travaille sans assujettissement complet à l’ONSS (contrat d’étudiant, etc.), comme bénévole ou dans un atelier protégé, un atelier social ou une entreprise de travail adapté, avec ou sans contrat d’apprentissage.
  • Si votre enfant travaille tout en faisant des études, les conditions suivantes s’appliquent:

Enseignement secondaire, enseignement supérieur ou année supplementaire pour un travail de fin d’études – Votre enfant peut travailler maximum 240 heures par trimestre. Votre enfant a trop travaillé durant un trimestre particulier? Vous ne recevrez dans ce cas pas de supplément pour l’ensemble de ce trimestre. Vous recevrez toutefois les allocations familiales ordinaires. Lisez ici toutes les règles concernant le travail étudiant.

Contrat d’apprentissage, enseignement secondaire à temps partiel ou demandeur d’emploi ayant quitte l’école – Votre enfant gagne au maximum 541,09 euros bruts par mois. Votre enfant gagne plus au cours d’un mois donné? Vous ne recevrez dans ce cas pas de supplément pour ce mois-là. Vous recevrez toutefois les allocations familiales ordinaires.

Des prestations sociales qui découlent d’une activité autorisée ou des allocations d’insertion professionnelle pour les enfants qui quittent l’école n’ont aucune influence sur le supplément.

Recevez-vous encore un supplément lorsque votre enfant a plus de 21 ans?

Dès que votre enfant a 21 ans, vous perdez le supplément aux allocations familiales. Vous pouvez toutefois demander une allocation d’invalidité via MyHandicap à partir de son 20e anniversaire. La commune règle cette aide par le biais du SPF Sécurité sociale.

Si votre enfant poursuit des études, effectue un stage, travaille dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou est inscrit en tant que demandeur d’emploi, vous continuerez cependant à recevoir les allocations familiales de base sans supplément. Le cas échéant, les conditions générales régissant les allocations familiales s’appliquent.